Au loin tout est beige. Le sol aride et craquelé, la poussière qui monte lorsqu’un véhicule passe, et les murs fatigués. Des blocs, au milieu d’une terre désertique.

La côte dalmatienne offre un splendide paysage de mer à l’ouest, mais une bien curieuse vue sur les résidences tournées vers le bleu. Quel étrange endroit pour déposer des blocs.

Des balcons s’enchaînent, les contours à peine perceptibles sur le fond sablonneux. La chaleur rend la scène figée, presque irréelle. Une vieille carte postale qui a beaucoup voyagé. Des bouts de tissus pendent ça et là, des petites taches de couleurs. Des vêtements fraîchement lavés, qui seront secs en quelques minutes.

Aucune plage, aucun restaurant. Ce n’est pas un endroit pour les touristes. Ils le traversent sans le voir. S’ils s’arrêtent, c’est pour acheter vite fait une bouteille d’eau dans le magasin qui fait office de dépanneur, épicerie et pawn shop.

Devant ce magasin justement, un banc remarquablement résistant sert de lieu de confidences. Des vieux y passent leurs journées, commentent les passages, les allers et venues.

Entre deux blocs des jeunes rient et écoutent une musique qui détonne avec l’âge du village. Aucune école en vue parmi les bâtisses. On suppose qu’ils ne sont là que pour l’été. Et où iront-ils, après?

La peau est moite, la brise saline n’est pas assez fraîche. Le dépanneur climatisé sert de refuge. Quand le soleil descendra sur la mer, les ombres des blocs s’allongeront et abriteront les habitants qui n’osent pas encore sortir.

Les bus passent sur l’unique route pavée. Certains rêvent d’y monter. Et certains, à travers les vitres sales, rêvent d’un village beige.

10 commentaires »

  1. Un joli petit texte sur ce coin du monde peu connu. Est-ce qu’il est de plus en plus fréquenté? Tu parles de la côte dalmatienne, mais sur Internet on l’appelle la côte dalmate. Ça m’a surprise.

    As-tu visité personnellement cette côte?

    >

    Aimé par 1 personne

    • Je dirais que la Croatie est le pays des Balkans le plus visité à cause des plages! J’y ai passé quelques jours à la chaleur, mais je ne pouvais pas arrêter dans les villages avec les bus commerciaux

      J’aime

  2. En cette journée sombre et pluvieuse, je me verrais bien arriver à bizyc dans un beau village tranquille de la côte croatienne ensoleillée.
    On jase là…

    Beau texte, merci de nous partager ta nostalgie des contrées lointaines.

    Et de nous faire rêver…🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s