Je repars sur une mini série, cette fois sur des monuments que j’ai croisés dans les villes d’Europe de l’Est. C’est un endroit qui comme vous le savez a traversé beaucoup d’événements historiques, et j’aime le fait qu’ils soient commémorés de diverses façon. Je trouve le concept des monuments particuliers, parce qu’ils se voient facilement dans les villes, tout en pouvant se fondre dans le décor. C’est une agréable façon de visiter tout en apprenant sur les lieux, comme la promenade de l’ancien mur de Berlin. Voici donc les monuments qui m’ont le plus surprise par leur emplacement urbain ou leur forme:

Un monument à l’intérieur de la forteresse de Narva, en Estonie, sur le bord de la rivière qui sépare de la Russie. Il est dédié aux soldats soviétiques qui sont morts pendant la Deuxième Guerre Mondiale, et surmonté du symbole de l’Union soviétique. Au cas où quelqu’un en particulier me le demanderait 😉 il est écrit: Gloire éternelle aux héros tombés dans les batailles pour la liberté et l’indépendance de notre patrie pendant la Grande Guerre patriotique de 1941-1945. Je trouvais ce monument audacieux en fait. Bien que Narva soit majoritairement peuplée de Russes, qui ont donc pu perdre des proches dans cette guerre, pour des Estoniens, l’enjeu de cette guerre n’était pas le même, c’était plus une nouvelle prise de contrôle que la libération par l’Armée rouge… Mais des gens sont morts pour une cause, et c’est important de s’en souvenir. À Tallinn, il y a eu beaucoup de tensions et des monuments soulignant des actes soviétiques ont dû être enlevés puisque des Estoniens trouvaient cette glorification offensante. Ça pourra être un futur article!

Une plaque qui souligne la lutte contre le communisme en Roumanie. Je la trouvais particulière, puisqu’en journée, elle est facile à manquer. Elle est au niveau du sol, donc arrive à peu près aux genoux, et sur un terre-plein au milieu d’un boulevard de Brașov. C’est le soir que ça devient plus visible, avec la flamme allumée. Des fleurs sont régulièrement déposées, à la mémoire de ceux qui ont perdu la vie à cause du régime communiste. En Roumanie, la police secrète (Securitate) était très active, et beaucoup de gens étaient emprisonnés et torturés, ou disparaissaient mystérieusement.

Un genre d’autel, aussi pour souligner la résistance anti-communiste, dans le centre-ville de Cluj-Napoca en Roumanie. Il est situé aussi sur le bord d’une route passante, donc ce n’est pas le meilleur emplacement pour aller l’admirer. Mais les démonstrations contre le régime communiste ont eu lieu dans les rues des villes roumaines, donc c’est bien représentatif de ce tournant de leur histoire. On remarque les blocs, toujours dans le décor!

Un morceau du rideau de fer, en face de l’ancien quartier général du KGB à Budapest en Hongrie. C’est un peu une extension du musée sur le fonctionnement de la police secrète qui se trouve maintenant à l’intérieur (House of Terror), c’est très symbolique de cette prison idéologique qui a dominé les Hongrois et les autres habitants de l’Europe de l’Est. Alors ce n’est pas un vrai morceau, puisqu’il n’y avait pas littéralement un mur de chaîne qui séparait l’Europe en deux (contrairement à ce que je croyais les premières fois que j’en ai entendu parler!!), mais les lourdes chaînes de fer représentent la dureté du régime et l’enclave géographique que ça a créé. Encore une fois, c’est un monument sur le bord de la rue. C’est accessible, sans fioritures, le message va droit au but!

11 commentaires »

  1. Je complète mon commentaire. Je viens de lire la question de Sandro Pelöfi sur le « monument » de chaînes de fer. C’est une question existentielle! « Vivrons-nous comme des esclaves ou des hommes libres? »

    J’aimerais bien savoir comment il a vécu cette période de sa vie! Mais il parlait au nom de tous ses compatriotes, bien sûr!

    >

    Aimé par 1 personne

  2. Le premier ressemble à La Croix du Sacrifice sur Grande Allée a l’entrée des Plaines mais je sais même pas ce qu’il y a d’écrit 😉. Bonne idée c’est intéressant de voir tous ces monuments avec leurs histoires. J’aime bien ce genre d’information.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s