Graffiti en estonien: Parfois je ne parle pas, car mon coeur est la  « voix off ». Mais je t’écris et je souhaite, dans ton coeur, que tes yeux s’ouvrent. Traduction avec Google traduction.

L’Estonie, à part pour un bref séjour de quelques jours en Hongrie, est le seul endroit où j’ai été où la langue était complètement indéchiffrable pour moi. Et pour cause, l’estonien, le finnois, et le hongrois, justement, forment la branche des langues finno-ougriennes, une branche à part des autres langues indo-européennes auxquelles je suis habituée et que j’ai fréquentées dans le passé: les langues romanes, les langues slaves, les langues anglo-saxonnes… J’ai toujours pu me débrouiller soit avec mes connaissances de base d’une langue, soit en devinant. En ayant appris le norvégien, je pouvais supposer l’allemand, mes cours de russe me permettait de bredouiller du slovaque et du polonais, j’avais pris des cours de roumain et de bulgare avant de partir vivre dans ces pays, ce qui m’ouvrait la porte vers le serbe, le croate… Mes oreilles étaient habituées aux flexions des Slaves, à l’intonation des Roumains. Un tatoueur bulgare, pour passer le temps pendant qu’il me perçait la peau, me demandait ce que je pensait du bulgare, et j’avais honnêtement répondu que je trouvais que c’était une langue musicale. Lui et son collègue avaient bien ri, peut-être parce qu’ils trouvaient ça absurde, ou parce qu’il pensait que je voulais juste être gentille. Mais c’était vrai, le son des langues dans lesquelles j’ai vécu pendant des années est mélodieux, et plus le temps passe, plus la nostalgie les rend réconfortantes. L’anglais parlé là-bas aussi me manque. Un anglais avec des « r » roulés, des « w » en « v », une intonation chantante et un surplus de vocabulaire pour faire un détour quand un mot est inconnu. Je me sens plus à l’aise de parler anglais là-bas, au milieu des accents.

Bref. Je suis arrivée en Estonie et j’étais complètement dépaysée. Je n’avais jamais entendu ces sons. Je ne pouvais déceler aucune syllabe qui me disait quelque chose. Je reconnaissais les lettres, mais les messages était aussi mystérieux que des hiéroglyphes. J’étais armée de 3 mots (bonjour, svp, merci) et je cherchais la familiarité des lettres cyrilliques pour tenter de comprendre les panneaux. Oui, heureusement que le russe est courant en Estonie, c’est ce qui m’a beaucoup aidée. Et j’ai fini par apprendre d’autres mots en estonien (dont évidemment noix de cajou, India pähkel) à force de les côtoyer chaque jour. Mais c’est tellement une langue à part que ça aurait pris des cours pour être capable de comprendre et communiquer même un minimum. Et prendre des cours d’estonien, c’est un gros travail et surtout un investissement de temps! La grammaire est complexe, principalement parce qu’elle ne fonctionne pas comme les autres langues que nous connaissons déjà, alors ça demande de reprogrammer la façon de parler, et carrément, de voir le monde. Il n’y a pas de temps de verbe au futur, par exemple, et 17 « cas de flexions », c’est-à-dire 17 terminaisons possibles pour un mot, selon le rôle qu’il occupe dans la phrase. Pour simplement 1 mois en Estonie, j’ai donc préféré m’émerveiller sur l’imperméabilité de la langue, dépendre du russe, et prendre des photos pour partager avec vous à quel point l’estonien est indéchiffrable.

Merci au dessin!! Faire l’épicerie dans une langue étrangère est une expérience incontournable
Qu’est-ce qui est par là? Un stationnement? Une attraction?


Depuis que l’Estonie fait partie de l’Union Européenne et s’ouvre rapidement sur le reste du monde, l’anglais est enseigné à l’école, et à Tallinn, je n’avais aucun problème à trouver quelqu’un qui parlait anglais! Pour finir, je tiens à souligner la quantité phénoménale de doubles lettres, qui est pour moi devenu le symbole de l’estonien! J’ai adoré cette expérience linguistique dépaysante et j’ajoute l’estonien à ma liste de langues musicales 🎶

8 commentaires »

  1. Eesti, c’est la faute de la Tour de Babel!!! Si on parlait tous la même langue à travers le monde 🌍, peut-être que ça faciliterait la bonne entente ????!! La linguistique aurait dû régler tout ça!

    Ce n’est pas sérieux, mais comment puis-je lire ce si beau texte du fond de ma province québécoise française, sans talent pour apprendre les langues étrangères?

    Et comment le monde entier peut-il échanger fraternellement avec ces multiples obstacles langagiers? Mais à bien y penser, même des peuples de même langue ne s’entendent pas!

    >

    Aimé par 1 personne

    • Pour vrai chaque fois que je voyais le mot « eesti » ça me faisait rigoler XD
      Il y a beaucoup de langues parlées en Estonie, en-dehors de l’estonien et du russe. Plusieurs groupes ont immigrés là pendant la période soviétique (Ukrainiens, Biélorusses, Lettons, Lituaniens), et sur les îles, il y a encore des communautés suédoises et finnoises. En plus, certains villages ont conservé leur variante de l’estonien. Ça fait un beau mélange, et ça fait travailler la tolérance et la compréhension!

      J’aime

  2. Suite… même des proches voisins s’inventent une langue autre que mélodieuse pour se faire comprendre. Alors, ce problème est loin d’être résolu! Ça dépasse la Tour de Babel! Eesti keel! 😩 🥺

    Lisette

    >

    Aimé par 1 personne

  3. Je prends toute la place mais ça m’intrigue, j’aimerais savoir ce qu’il y a au bout du panneau indicateur UUSKASTUSKESKUS . Ça devait être beau! Avec un nom pareil!

    Au moins tu pouvais manger du bœuf Strogonov? C’était facile à lire, au moins!

    >

    Aimé par 1 personne

  4. Je confirme que faire l’épicerie dans une autre langue est une belle expérience. L’Islandais m’a beaucoup intrigué dans les épicerie. C’est compliqué aussi mais possible de décoder beaucoup de mots et dans une épicerie et bien les mots sur l’emballage ont l’avantage d’avoir un produit attaché avec qui nous aide beaucoup !

    Tout ça me donne le goût d’y retourner aujourd’hui avant de partir de Reykjavik 🙂
    F

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s