Saint-Pétersbourg, image prise sur ce site

Un point qui risque d’être un peu choquant mais que je trouve important d’aborder: les répercussions pour les civils… russes. Je précise souvent que quand je parle de la Russie, ça ne concerne que ceux qui prennent les décisions politiques, et non pas les milliers de personnes qui habitent la Russie, qui n’avaient aucun désir d’envahir l’Ukraine, et qui veulent juste faire leurs affaires tranquille. Et on s’entend que ce ne sont pas eux qui ont élu Putin, donc qui seraient indirectement responsables… les élections, en apparence démocratique, ne le sont pas exactement. Donc, je trouvais ça intéressant d’aller voir ce qui se passe de leur côté, pour examiner d’autres impacts de cette guerre. Ça fait aussi du bien de s’éloigner un peu des nouvelles des bombardements.

Comme vous l’avez peut-être vu, il y a eu beaucoup de manifestations à travers le monde contre cette guerre, et entre autres en Russie. Les gens là-bas en majorité ne soutiennent pas les actions de leur gouvernement et ne veulent pas cette guerre, qui engendre beaucoup de pertes humaines et de conséquences sur d’autres plans. On le voit jusqu’ici avec le prix de l’essence… de mon côté ce que je trouve plate si je m’éloigne du côté humain sont les instruments pour la propagande au sein de la Russie, et les sanctions pour punir.

Je vous propose donc, pour mieux comprendre les répercussions de la propagande et des sanctions, de regarder cette vidéo. Elle a été créée par un Youtubeur, Daniil, qui a la double nationalité russe et française. Il est né en Russie, une partie de sa famille est ukrainienne, et il a déménagé en France il y a quelques années. J’aime beaucoup écouter ses vidéos dans lesquelles il parle d’éléments curieux de la Russie, je le trouve captivant dans sa façon de présenter l’information. Évidemment, les événements actuels le touchent particulièrement. Il a fait une vidéo plus orientée vers l’Ukraine, et maintenant, il parle des conséquences pour les citoyens russes ordinaires. J’aime aussi le fait que même si c’est un sujet émotif, il garde quand même une touche d’humour. Bref, en gros, il critique un peu les sanctions que les Russes subissent, par exemple, le retrait de certaines marques, ou le fait de bannir les réseaux sociaux du pays… et il critique ces mesures, qui n’apporteraient pas l’effet escompté, soit normalement de soutenir l’Ukraine. Par exemple, comme McDonald s’est retiré de la Russie, ça fait des locaux vides et des employés disponibles… pour ouvrir des restaurants en remplacement… dont les profits iront en totalité au gouvernement russe… ce qui enrichira la Russie encore plus… en quoi est-ce que ça soutiendrait l’Ukraine? Ou encore, si les citoyens russes n’ont plus accès à Facebook, Twitter, Instagram, comment peuvent-ils réussir à avoir accès aux nouvelles du reste du monde, comment peuvent-ils se sortir de la propagande qu’ils subissent déjà de la part de la Russie? Comment peuvent-ils exprimer leur désaccord face à leur gouvernement? La vidéo est très bien, très explicative et fait réfléchir alors je la conseille fortement. En plus, il y a une petite mention de la gastronomie québécoise!

Dans sa vidéo, Daniil apporte le point du racisme que les Russes subissent et je trouve que c’est dommage. Le gouvernement de la Russie n’est en pas à sa première connerie, et c’est le peuple entier qui en subit les conséquences. Pourtant, de mon côté, absolument TOUS les Russes que j’ai rencontrés dans ma vie ont été d’une gentillesse remarquable. Ça fait un plutôt bon ratio. J’irais même encore plus loin en disant que je ne suis pas stressée et je n’ai pas peur quand je vais seule et en tant que femme dans les pays de l’Est, parce que je sais que je peux compter sur le premier venu pour m’aider en cas de besoin. Je n’ai pas cette sensation au Québec. Ces Russes, c’était des inconnus que j’ai rencontrés le temps de quelques minutes, que j’ai côtoyés pendant quelques jours ou même quelques années… et qui non seulement ont été polis comme normalement lorsqu’on rencontre quelqu’un, mais qui en plus allaient au-delà d’une cordialité normale entre deux étrangers. Mes professeurs de russe à l’université apportaient des cadeaux, des bonbons à tous les cours, invitaient les étudiants à venir jaser dans leurs bureaux. J’ai passé beaucoup de temps à discuter de ballet, de musique et de romans avec eux, en-dehors des heures de cours. La photographe avec qui j’ai travaillé en Estonie est Russe. Elle n’a pas compté ses heures, elle et sa famille m’ont fait des lifts dans la ville, on a parlé de blocs, on s’écrit encore parfois et elle est découragée de ce qui se passe, triste pour les Ukrainiens… et triste d’être associée à ce massacre. Alors que la très grande majorité des Russes ne veulent pas de guerre. L’un des organisateurs du stage en Estonie est Russe aussi, mariée à une Estonienne. Une famille mixte, comme c’est beaucoup le cas en Ukraine. Il connaissait déjà le nom de tous les participants au deuxième jour. Il nous a remis personnellement à chacun nos cadeaux et nos diplômes. Quand on le croisait dans les corridors, il prenait le temps de discuter pour voir comment ça allait. Et j’ai plein d’autres exemples comme ça. Pour montrer que ce n’est pas juste de la politesse. C’est de la chaleur humaine, une hospitalité incroyable. Et c’est triste que ces gens soient victimes de racisme, à cause d’un dérangé à la tête de leur pays. Je pousserais même un peu plus loin… C’est triste parce que, comme conclu dans la vidéo, ce n’est pas comme ça que la paix va pouvoir se construire.

Beaucoup de Russes étaient impliqués dans ce stage, comme participants ou organisateurs. Je ne garde que des bons souvenirs de leur accueil et bienveillance

Pour revenir sur le point des réseaux sociaux, de façon égoïste, j’étais triste quand j’ai appris que les Russes ne pourraient plus utiliser Instagram, parce que j’étais abonnée à beaucoup de comptes russes qui répandaient des photos des vieux blocs appartements, et c’était mon moment de bonheur de la journée de les regarder. Heureusement, beaucoup de ces comptes ont continué à être actifs quand même, grâce aux VPN (qui permettent de se connecter à Internet en changeant la position géographique. Par exemple, Internet croit que la personne est installée en Allemagne, donc elle a accès aux sites bloqués en Russie). Dans la vidéo, j’ai appris que les gens pouvaient être arrêtés en faisant ça, mais je remarque que beaucoup des comptes russes que je suis continuent quand même à publier du contenu. Peut-être pour protester, peut-être parce que c’est irréalisable pour la police russe de vérifier, peut-être parce que la police russe proteste elle aussi…

L’un des comptes russes que je suis, qui présente l’architecture de plein de villes en Russie. Voir son Instagram

Bref, allez voir ça, ça vaut la peine, et c’est un aspect important de cette guerre! Lien de la vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=ZArpSqfMk6s

2 commentaires »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s