Bon en fait je suis plutôt rendue au 2/3, mais ça se disait plus mal en titre, mais je le précise parce que c’est plus encourageant pour moi! Donc voilà il ne me reste qu’un chapitre et la conclusion générale à écrire pour mon essai de maîtrise, et j’en profite pour faire part de petites réflexions loufoques qui me traversent l’esprit pendant cette période d’écriture intensive:

J’écris en anglais, mais ce n’est pas ma langue maternelle. C’est la première fois que je suis plongée dans un travail aussi long en anglais, ce qui m’a permis de constater qu’il y a plusieurs mots français tout à fait courants et normaux qui n’ont aucun équivalent en anglais. Je vous parle de celui qui m’a le plus pris de temps: DICTÉE. Ce moment à l’école où le professeur lit un texte et on doit l’écrire sans faire de faute. Eh bien, il n’y a pas de mot pour cet exercice en anglais. J’étais rendue à penser que les anglophones ne font pas vraiment de fautes alors ce n’est pas nécessaire, tandis que le français est tellement compliqué qu’il faut récompenser l’absence de fautes!! J’ai cherché longtemps, et j’ai même demandé l’avis d’une anglophone. Ça existe, les enfants qui parlent anglais le font à leur école, mais le professeur, au lieu de dire: Bon on va faire une dictée ce matin, il dit plutôt: Bon, je vais vous lire un texte, vous l’écrivez et ne faites pas de fautes d’orthographe ou de grammaire. Eh oui, dans ma recherche, j’ai besoin de parler du concept des dictées à un moment. Ça me prend une phrase en parler au lieu d’un mot. Déjà que je dépasse le nombre de pages à écrire alors que je n’ai même pas terminé…

Et en fait, un autre « problème », c’est très dur de gérer la longueur. Je pense que je n’aurai pas grand chose à dire sur un certain sujet, et finalement ça prend des pages et des pages. Il y a tellement d’informations à chercher, tellement qui sont trouvées, et c’est un choix déchirant pour lequel je suis manifestement mauvaise, de couper et condenser tout. Quand je vais écrire mon point final, je pense que je vais avoir l’impression que je n’ai presque rien dit comparé à tout ce qui pourrait être dit. Bref, faire les recherches et organiser l’information, je trouve ça plus dur que d’écrire à proprement parler.

Je prévois terminer à la fin du mois de février. Le plus simple pour ne pas trop me perdre est de me fixer un échéancier avec des dates de remises pour chaque section, ce qui fait que je n’ai pas beaucoup de temps pour autre chose. J’ai hâte de pouvoir prendre le temps d’en parler, en tout cas ça me fera du matériel pour ici! Donc voilà ça vous donne une idée de à quoi ça ressemble entre temps!

4 commentaires »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s