Ouf, c’est intense en ce moment l’actualité, de tristes nouvelles sur l’avortement au Texas, tremblement de terre à Haïti, les horreurs en Afghanistan… je lis ça en parallèle de recettes de fruits et je me sens déconnectée de la réalité… j’espère à tout le moins qu’à défaut de pouvoir apporter des gros changements, ça fera un petit baume au cœur de se changer les idées avec des anecdotes fruitées…

Mon gros coup de cœur de la cuisine estonienne est la prédominance des baies d’argousier. Pourtant, j’en avais déjà mangées à Québec, ça devient de plus en plus populaire ici, ce n’est pas unique à l’Estonie. Mais là-bas c’est tellement présent dans l’alimentation, sous toutes les formes possibles, j’en ai mangées/bues pratiquement à tous les jours et je suis un peu devenue accro.

Si vous voulez goûter les baies d’argousier sous leur meilleure forme selon moi (et comprendre ma dépendance), je vous recommande fortement d’aller faire un tour à la crèmerie Tutto Gelato sur la rue St-Jean dans le vieux Québec. Leur sorbet à l’argousier est renversant. Par contre, il n’est pas disponible tout le temps, mais quand il est là, n’hésitez pas à en prendre plusieurs boules!

Les baies d’argousier poussent dans les climats plus nordiques, comme son surnom, l’ananas de Sibérie, l’indique (ananas, pour donner une bonne idée du goût sucré et un peu acide). En fait, comme l’Estonie et le Québec ont des climats similaires (à part pour notre humidité affligeante), la cuisine l’est aussi. Mais alors qu’au Québec, l’argousier commence à devenir populaire en tant que super aliment, extrêmement riche en vitamine C et en antioxydants (donc parfait pour supporter l’hiver), les Estoniens l’apprécient depuis longtemps et l’ont toujours intégré dans leur alimentation, c’est aussi normal qu’un bleuet par exemple ici.

Anecdotes insolites plus ou moins socialistes comme on les aime, que j’ai lues pendant mes recherches:

-Pendant la guerre froide, les Russes et les Allemands de l’Est ont travaillé à développer des nouvelles variétés du fruit, pour les rendre encore plus nutritives, plus grosses, mûres à d’autres moments de l’année que la variété de base, et surtout plus facile à cueillir. Les baies d’argousier de Russie, de Chine ou de Finlande par exemple n’ont donc pas exactement les mêmes propriétés. C’était quand même plus compliqué d’importer des fruits et légumes pendant le rideau de fer, alors ça devenait le jus d’orange local, avec encore plus de vertus, nutritionnelles comme médicinales: prévention puis traitement de maladies comme le rhume/grippe, la toux, les infections respiratoires, les tumeurs. Les modifications apportées permettaient donc un accès à l’année aux baies et une meilleure cueillette (les épines compliquent la chose), en plus « d’encourager local », version socialiste! Mais sans blague, c’est quand même plus écologique d’utiliser les fruits locaux, surtout que ceux du nord regorgent de vitamines et minéraux qui aident spécifiquement à passer à travers un climat froid.

-L’huile de baies d’argousier est utilisée dans le traitement de problèmes de peau, certains plus communs comme l’eczéma, d’autres plus socialistes, comme l’exposition à des radiations. Les cosmonautes russes en apportaient même avec eux dans l’espace pour se protéger des effets de la radiation solaire!

De retour sur terre, voici l’argousier sous toutes ces formes, telles que dégustées en Estonie, toujours dans une radieuse couleur:

La plus simple, en jus

En mousse

En barre tendre (sea buckthorn en anglais, on image mieux les épines qui les protègent!)

En confiture (en haut à droite) pour accompagner des fromages estoniens

En smoothie (évidemment!)

Et la meilleure utilisation, en sorbet (accompagnées de la version fraîche)

Laquelle vous tente le plus?

6 commentaires »

  1. Pour répondre à ta question, mon premier choix serait le sorbet accompagné de baies fraîches, puisque justement j’aimerais goûter à la baie d’argousier nature en fruit. Où peut-on en acheter? Est-ce que ça se vend aussi sous forme de fruit séché, comme la canneberge, que j’aime beaucoup? J’ai vu sur internet tous les bienfaits de la baie d’argousier, mais je n’en ai jamais mangé. J’aurais un second choix, très tentant, la mousse!

    Mais c’est sûr que ça ne règle pas tous les problèmes du monde!!!

    >

    Aimé par 1 personne

    • Pour goûter à des baies d’argousier, personnellement je n’en ai jamais vues des fraîchement cueillis ici. Par contre il y en a des congelés donc ça permettrait de goûter à la forme non transformée. Je les prends au grand marché, dans un magasin de poulet (aucun lien haha). Je n’en ai pas vu des séchées non plus, je ne pense pas que ça serait agréable parce qu’il y a un petit noyaux croquant au centre. En fait je pourrais en mettre dans le fameux futur smoothie!

      J’aime

  2. Moi c’est en confiture. J’ai déjà mangé une tarte et bu du jus mais je n’ai pas vraiment aimé le goût, en Estonie ça l’air beaucoup plus appétissant. Je vais ressayer peut-être dans une de tes recette.

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai goûté une mousse à l’argousier et au chocolat au comptoir de chez Boulay (face à l’hôpital de l’Hôtel-Dieu ) c’était délicieux. J’en trouve des congelés chez Avril, nous les mangeons décongelées, dans des salades de fruits ou de légumes, très bon avec crevettes et avocats. J’aimerais bien en trouver des fraîches!

    Aimé par 1 personne

    • Moi aussi je voudrais en voir des fraîches, aucune idée de où ça se trouve!! C’est bon congelé, mais comme tous les autres fruits, ça doit être encore meilleur fraîchement cueilli…

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s