Non, ce n’est pas une formule magique, c’est le nom de la capitale de l’île de Saaremaa!

Elle est accessible par avion depuis Tallinn, mais j’ai préféré me rendre en bus même si c’est plus long, pour ne pas avoir à refaire tous les tests Covid. Et en même temps la route m’a fait voir du paysage, et plus particulièrement, le village de Risti.

Comme j’ai eu énormément de malchance avec les transports pendant ce voyage, ça a adonné que le bus dans lequel je suis montée a eu un problème mécanique à peu près au tier du chemin. Le chauffeur doit arrêter le bus sur le bord de l’autoroute. Il vérifie de quoi, remonte, déclare quelque chose en estonien, et redémarre. Je n’ai absolument aucune idée de ce qui se passe, mes connaissances en mécanique étant encore plus nulles qu’en estonien. Mais comme le bus roule, je me dis que ce n’est pas si grave. Par contre, il roule vraiment lentement pour une autoroute et par rapport aux autres voitures, donc je suppose que ça doit être un problème qui empêche d’aller vite, et qu’il a donc dû dire qu’on arriverait plus tard que prévu.

Quelques minutes plus tard, je vois sur mon GPS qu’on quitte l’itinéraire pour bifurquer vers le village de Risti… Et là le bus s’arrête complètement, et les gens descendent. C’est en écoutant un couple de Russes que je parviens à comprendre qu’un autre bus s’en vient nous chercher. Le nôtre doit être assez amoché. Mais comme ça faisait 1h30 qu’on roulait, on en avait pour longtemps à attendre que le nouveau bus s’en vienne depuis Tallinn. Ça m’a donné l’occasion de visiter de fond en comble Risti, un exemple de village authentique pas du tout touristique, perdu dans la campagne.

La pharmacie du village

Le nouveau bus arrive, on repart. Arrivé au bout du continent, on prend un ferry pour se rendre sur l’île de Muhu. La traversée ne dure que quelques minutes. Avec le bus, on traverse cette île, puis le pont qui la relie à l’île de Saaremaa. Et enfin, il faut encore traverser cette île pour se rendre à Kuressaare, à l’opposé. Au final, ça a pris presque 6h de route, au lieu des 4h prévues.

Saaremaa est une très grande île, et la route intérieure ne donne pas du tout l’impression que la mer est proche. Il y a beaucoup de végétation et de terres agricoles.

Kuressaare a une allure de petit village, malgré son statut de capitale, son aéroport, son université, son théâtre. Tout se fond dans le décor pittoresque. En ce mardi après-midi d’août, il y avait peu de touristes, encore moins de locaux dans les rues.

C’était intéressant de fouiner dans les boutiques d’artisanats, en particulier une chocolaterie et un magasin de laine:

Kalev, chocolaterie estonienne

Deux principales attractions de la ville sont le restaurant Saaremaa Veski, situé dans un véritable moulin (j’en reparlerai dans un article sur la nourriture estonienne!) et le château de Kuressaare. Je ne m’y suis pas vraiment attardée, j’ai préféré marcher sur le bord de la mer. Les nuages cachaient la Lettonie, mais c’était plaisant de la savoir proche, après avoir parcouru tout ce kilométrage! Je me suis même trempé les pieds dans l’eau, malgré le temps frisquet (une belle combinaison manteau et pieds nus)!

Restaurant dans le moulin
Château
Mer Baltique

Le manque de temps ne m’a pas permis d’apprécier pleinement Saaremaa, ni même Kuressaare! Quelques heures, ce n’était pas assez pour faire le tour de tout ce que l’île a à offrir. Ça prend plusieurs jours au moins, et idéalement une voiture pour voyager entre les points d’intérêts. J’aurais pu par exemple aller voir des phares, un cratère, d’autres plages et d’autres villages. Je suis repartie vers Tallinn seulement 4h après mon arrivée. Mais j’ai au moins réussi à me rendre à l’extrême ouest de l’Estonie, avec du chocolat, un bain de pieds et des photos en prime.

Même les îles n’ont pas échappé aux blocs!

Prochain arrêt, l’extrême est!

8 commentaires »

  1. Ma..ma….ma porte préférée est celle de la chocolaterie !!…….

    Mo: « Ouiiinn…pis !!?? »

    ??

    Oups! Pense que je me suis trompé de texte..désolé.

    Bon, tant qu’à être ici, commentons intelligemment…

    WOW MO !
    Tes pics sont malades écoeurantes man !

    Voilà !
    Bonne journée.

    Aimé par 1 personne

  2. D’abord, je me suis extasiée sur les photos avec en prime deux belles fenêtres. J’aime beaucoup voir des coins de villages pittoresques qui donnent le goût d’aller s’y promener longtemps. Vraiment tu n’as pas de chance avec les moyens de transport mais il n’y a jamais de conséquences très graves finalement! Heureusement!

    Lisette

    >

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s