Je dois me mettre sur le côté le temps que les agents regardent mes papiers et fassent des vérifications. Les gens continuent à monter. Je suis tétanisée. Partagée entre penser que tout va bien, j’ai tous mes papiers, je vais pouvoir les rejoindre. Et entre mon côté plus fataliste qui me voit déjà devoir tout annuler.


Finalement on me revient, le verdict est formel: l’Allemagne n’accepte pas, même pour un transit de vol, un passager qui ne présente pas une preuve de test Covid négatif. Une exception aurait pu être demandée si ça avait fait plus de 14 jours que j’avais reçu ma deuxième dose de vaccin… ce qui n’était pas le cas.

On m’annonce que je ne pourrai pas monter à bord de l’avion pour Frankfurt. Je dois attendre que l’embarquement se termine, puis quelqu’un viendra m’aider. Je m’assois à côté, démolie. Je suis tellement fâchée de ne pas avoir su prévoir ça, de ne pas avoir fait encore plus de recherches. J’aurais eu le temps de faire un test dans la semaine. Je pense frénétiquement à tous les scénarios possibles. Est-ce que je vais devoir rentrer à Québec? En avion, en bus? Où est-ce que je peux faire un test? Combien de temps avant d’avoir le résultat? J’ai peut-être le temps d’attraper un autre vol vers l’Europe le soir même? Mais si c’est un test qui prend plusieurs jours d’attente?

Après des mois de préparation pour vivre ce rêve, en sachant que c’est ma dernière chance de retourner danser en Europe (mon corps commence à être pas mal malmené après des années de danse), je ne pouvais pas croire qu’au dernier moment, ça allait m’échapper…

Une famille d’Ukrainiens dans la même situation que moi engueulait le personnel qui ne pouvait rien faire. Les règles sont différentes pour chaque pays, c’est compliqué de s’y retrouver, et même de juste trouver les bonnes informations. Je n’ai pas envie de me chicaner avec personne, j’appelle plutôt mes proches, aussi estomaqués que moi, mais qui passent immédiatement en mode solution, plus proactifs que moi, encore occupée à me faire des scénarios dramatiques dans ma tête. En plus, comme je n’ai pas participé à l’embarquement, j’ai été appelée à l’intercom de l’aéroport pour m’y présenter d’urgence. L’avion attendait après moi pour partir! L’information ne s’était pas rendue…

À tout cela s’ajoutait un autre stress: il fallait que ma valise soit récupérée de cet avion pour que je parte avec!

9 commentaires »

  1. Comme nous étions réunis en famille pendant la soirée au restaurant à Wendake, en !,,? Pologne 🇵🇱? je pense 🤔, tu as été le sujet d’intérêt. Ta mère transmet- tait les derniers développements et le suspense a été atténué! Mais quelle aventure stressante! Heureusement que les communications avec tes parents pouvaient se faire rapidement pour trouver des solutions.

    Imagine si cette situation s’était présentée il y a vingt ans!

    Bonne suite de voyage. Tallinn est bien en Estonie 🇪🇪 et tu arriveras au but bientôt 🕌

    Lisette 😘

    >

    Aimé par 1 personne

  2. Te lire me fait revivre tout ça en différé et toutes émotions reviennent multipliées par 10 car tu décrits et ajoute beaucoup de détails importants que je ne savais pas. Un vrai bon scénario de film de suspense.

    Aimé par 1 personne

    • Oui j’avais pas le temps de vous raconter tout ce qui se passait sur le coup! Ça fait une autre perspective! Moi qui espérait avoir assez d’inspiration pour écrire pendant le voyage, ça commence bien!

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s