Pour se changer un peu les idées du couvre-feu, qui rend les rues désertes pendant le coucher de soleil, dirigeons-nous vers Dubrovnik, Croatie (ma destination imaginaire de prédilection quand il fait gris ou froid). Comme beaucoup de villes méditerranéennes, Dubrovnik en août est chaude, ensoleillée, et remplie de touristes jusque dans les moindres ruelles décorées de lanternes.

La chaleur fait que les plus courageux sortent visiter en journée, mais beaucoup restent à l’abri des terrasses ou vont se baigner dans la mer turquoise. Pour les activités touristiques incontournables, comme marcher sur le dessus du mur de la forteresse qui entoure la péninsule, c’est mieux de s’y prendre tôt le matin, ou juste avant la fermeture en fin de journée, pour éviter d’être en plein soleil (on devine que j’ai choisi d’y aller le soir!).

Vue de la mer depuis la forteresse

La ville est animée par les passants qui l’arpentent armés de crème glacée, les groupes de visites guidées qui se faufilent à la queue leu leu dans les escaliers des ruelles, ou les visiteurs un peu plus en retrait comme moi, qui déambulent sans réelle destination. Des rires et chuchotement s’échappent des allées, et rejoignent la clameur sourde qui monte du brouhaha des grandes places publiques. L’orange des toits et le bleu du ciel donnent une atmosphère joyeuse et vacancière, qui s’accorde avec la foule.

Et la foule est infatigable. Dubrovnik ne dort pas. Le soleil se couche sur les remparts, les lanternes s’allument, et le trafic ne dérougit pas dans les rues. C’est ma dernière soirée, je cherche activement un souvenir à ramener, je ne vois pas le temps passer. Les magasins sont ouverts, et j’en fait plusieurs avant de me dire distraitement que je suis chanceuse qu’ils soient ouverts aussi tard. Tard? Déjà 11h! Il fait noir depuis environ 9h, mais il y a autant de monde sorti qu’en soirée, et plus qu’en journée. Ceux qui fuyaient la chaleur se sont joints au reste. Les restaurants sont bondés, des groupes sont installés près des fontaines, dans le port, sur les marches des escaliers, des passants se promènent et profitent de pouvoir regarder partout sans plisser les yeux à cause du soleil aveuglant. Et les marchands profitent de tous ces clients potentiels en les accueillant pendant la nuit.

Même si j’avais un avion à prendre très tôt le lendemain matin, j’ai passé une bonne partie de la nuit à découvrir Dubrovnik de nuit. J’appréciais son look plus mystérieux et feutré qu’en journée, et, inversement, je n’en revenais pas de l’animation. Je ne me suis jamais sentie autant en sécurité d’être dehors la nuit! Quelle extase de pouvoir marcher dans le halo des lanternes médiévales! Je suis rentrée à ma chambre perdue dans une ruelle vers 3h du matin, et quand je suis ressortie, à 4h30 (trop court dodo), le soleil n’était pas encore levé, et la même énergie infatigable régnait sur la ville. Les touristes organisés prendraient bientôt le relais au matin, mais pour l’instant, la nuit et sa fraîcheur enveloppaient encore Dubrovnik.

10 commentaires »

  1. Beau texte, belles photos et belle expérience! Je ne me suis jamais promenée dehors la nuit, seule. Surtout dans un endroit inconnu, ne connaissant personne, ne parlant pas la langue … c’est courageux!

    Lisette

    >

    Aimé par 1 personne

    • Merci! C’est un souvenir de ma dernière nuit en Croatie, mais principalement un souhait pour pouvoir vite revivre d’autres nuits comme ça, à Québec et ailleurs!

      J’aime

  2. Je me demandais s’il y avait plus que les magasins d’ouvert durant la nuit? Par exemple, est-ce que tu voyais des amuseurs de rue? Ou est-ce que les écoles avaient un horaire adapter au même rythme de vie (avec un plus longue heure de díner)? Bref, on aurait dit un mini Las Vegas européen!

    Aimé par 1 personne

    • Il y avait d’autres activités nocturnes, comme des visites guidées ou des musiciens! Les écoles… l’été c’est fermé 😛 J’ai passé un peu de temps sur le site de quelques universités et je ne trouve pas d’horaire précis. Par contre, je dirais qu’il y avait surtout des jeunes et adultes sortis, pas vraiment de familles avec des enfants. Mais pour connaître quelques parents, les écoles ont tendance à finir assez tôt en fait, ce qui laisse une bonne partie de l’après-midi de libre pour profiter du beau temps!

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s