C’est la fête de ma petite sœur aujourd’hui alors j’avais envie de parler des fêtes dans les Balkans! Comme j’ai travaillé plusieurs mois en Roumanie et en Bulgarie, beaucoup de mes collègues ont eu leur fête pendant que j’étais là, ce qui m’a permis de découvrir la tradition des cadeaux. C’est un peu comme les sacs à surprises des fêtes pour enfants ici, mais en mieux, vu que ça implique pas de bébelles en plastique.

Le/la fêté(e) arrive au travail avec des friandises pour tout le monde. Ça peut-être une boîte de chocolat achetée, ou un dessert fait maison, mais c’est lui qui est responsable de l’équivalent de son gâteau de fête! Bon évidemment il y a aussi un party hors travail pour fêter, mais cette attention fait que tous les collègues sont impliqués et participent en quelque sorte à la fête sans que ça demande vraiment de temps. Comme pour dire « c’est ma fête, je vous fais un cadeau pour vous remercier d’être avec moi aujourd’hui! »

Puisque je travaillais dans un opéra, le lieu de travail était une grande salle de danse, avec un piano, alors c’est là que le fêté déposait ses friandises en arrivant le matin. Tout le monde allait donc le voir pour lui souhaiter bonne fête en se prenant à manger!

Bien que j’adore les bonbons, ce que je préférais, c’était les desserts cuisinés, parce que souvent c’était des recettes traditionnelles alors ça faisait découvrir en plus! C’est comme ça par exemple que j’ai pu goûter à un authentique dessert bulgare, un genre de feuilleté à la citrouille cuisiné par la grand-mère du fêté (est-ce qu’il y a quelque chose de meilleur qu’un dessert de babushka?).

La tradition s’est un peu répandue, au point que ce n’est pas seulement dans le cas de son anniversaire qu’il faut apporter des friandises pour célébrer avec le groupe, mais, plus largement, aussi dans le cas d’autres événements spéciaux. Par exemple, un couple de Japonais ont apporté des bonbons japonais envoyés par leurs parents pour souligner la première représentation d’un ballet où ils allaient danser les rôles principaux. J’ai moi-même participé au phénomène, la veille de mon départ, en apportant des bonbons à l’érable.

Bref, j’adore cette tradition un peu inversée de cadeau qui met de la bonne humeur, fait découvrir, et renforce les liens au travail!

Fake… Manu, go chercher des bonbons! 😛

8 commentaires »

  1. C’est peut-être une bonne idée, mais pourquoi l’idée de cadeau s’arrête aux bonbons et aux desserts. Est-ce qu’il existe aussi des échanges différents plus durables, surtout entre adultes?

    Je souhaite que le dessert de la photo soit bon au goût, parce qu’il n’est pas très alléchant visuellement pour moi! Je te réponds de cette façon, parce qu’en voulant modifier mon identifiant, j’ai tout bousillé mon accès Eastern stories et World Press et je ne veux pas mettre plus de temps là-dessus. J’ai déjà beaucoup de très bonnes lectures en cours et de documentaires enregistrés.

    Lisette

    >

    Aimé par 1 personne

    • Ça fonctionne bien si tu commentes comme ça!
      Entre adultes c’est aussi des friandises, le but est plus de souligner la fête que d’avoir des cadeaux en tant que tel

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s